12☆Akitsu Shima

Bien que je sois calfeutrée dans les abîmes de la mer Égée, mon âme d'insulaire se tourne vers l'Île des libellules (1) en plein Pacifique. Ce qu'elle éprouve aujourd'hui nous rappelle combien les espaces insulaires sont vulnérables ; grandes puissances mondiales ou inoffensifs petits archipels.


Là-bas, on fête la venue du printemps en célébrant le Setsubun - mame maki. De mon bateau, je lance alors des graines de haricot en criant "Oni wa soto ! Fuku wa uchi !" (2). Que le printemps apporte à l'Île des libellules la guérison, dont elle et ses habitants ont besoin et que les prédictions de la floraison de ses cerisiers se réalisent. 

(1) L’Île des libellules est une ancienne désignation du Japon, archipel de plus de 3000 kilomètres de long. Quatre îles principales sur les 4 000 de l’arc insulaire représentent 95 % du territoire. Du nord au sud, Hokkaidō (79 000 km2), historiquement peuplée par les Aïnous, Honshū (227 000 km2) la plus grande et la plus peuplée avec 105 millions d’habitants, Shikoku (18 000 km2) qui est l’île de la mer intérieure et Kyūshū (36 000 km2), en face de la Corée du Sud. L’archipel comporte environ trois mille autres îles, plus petites (notamment dans la préfecture d’Okinawa). Naha, sur l’île Okinawa Hontō dans les Ryūkyū (archipel Nansei), est située à plus de six cents kilomètres au sud-ouest de Kyūshū. Au sud de Tōkyō, l’archipel des Nanpō s’étire sur plus de mille kilomètres jusqu’à Iwo Jima. Au nord, Sakhaline (Karafuto en japonais) et les îles Kouriles (Chishima rettō, qui s’étendent à plus de mille deux cents kilomètres au nord-est de Hokkaidō), annexées par la Russie quelques jours après la défaite du Japon face aux États-Unis en août 1945, sont parfois considérées comme les points extrêmes de l’archipel. (source Wikipedia)
(2) "Dehors les démons ! Dedans le bonheur !"

2 commentaires:

loic a dit…

merci pour ces petits moments d évasions .
Que le printemps apporte à l'Île des libellules la guérison !!!!!!

madam☆gaspar a dit…

c'est toujours un plaisir ;)