004☆petites banalités d'un pirate ordinaire

Depuis notre rencontre, j'ai appris à connaître Denis. J'avoue qu'au début, je le soupçonnais de me jeter de la poudre aux yeux ; avec ses souvenirs de combat naval, de scorbut, de cimetière et de trésor. Mais son histoire tenait la route ... Écoutez plutôt.


Ce n'est qu'une histoire de pirate après tout, comme on en entend bien souvent et des plus terribles. Quoique le mot "Associée" me fila tout de même la chair de poule ; dorénavant j'allais me retrouver liée au destin de Denis ... Je compris soudain que j'avais ouvert la boîte de pandore. Yarrg !!


* Denis fait allusion à la bataille historique de Ladé qui opposa la flotte Ionienne à celle des Perses de Darius Ier.
** Une moutza (μούτζα) est le geste d'insulte le plus traditionnel chez les Grecs. Il consiste à étendre tous les doigts de la main et de présenter la paume vers la personne à insulter, dans un mouvement vers l'avant. L'origine de la moutza remonte aux temps anciens, lorsqu'il fut utilisé pour la première fois comme une malédiction. Durant les Mystères d'Eleusis, la moutza complétait les malédictions orales contre les forces du mal. Il a été appelé faskeloma (φασκέλωμα) et à l'époque byzantine, le nom a changé en "moutza".


-->
Pour ceux qui ne parlent pas français + widget Traduction :)
Mon vaisseau et moi nous trouvions au cœur de cette satanée bataille de Ladé...Notre flotte manœuvrant contre ces rats de Perses...Ce fut un carnage pour ceux des miens...À cette débâcle s’ajoutèrent le scorbut, la faim, l’épuisement, l'accablement et ces mécréants d’huissiers qui nous traquaient...
- île de Ladé droit devant capitaine !
- j’ai deux un œil Le Chartier! Évitons plutôt de nous faire remarquer et rendez vous utile : changez-moi ce pavillon !
Je devais cacher mon or, résultat du labeur de toute ma chienne de vie !! Nous cherchions un lieu sûr où enterrer le butin, avant de faire cap vers les mers chaudes du Sud, là où nous attendait une retraite dorée...celle de Libertalia...
Mais, comme tous mes semblables, j’avais une femme à chaque port et j’avais autrefois foulé celui de l’île de Ladé ... J’y revis mon ex Despina, elle et sa marmaille...Pour ma lâcheté et l’opprobre qu’elle a subit, elle me lança un mauvais sort et me maudit à jamais, la vilaine !
Le sort prenant fin en lisant le parchemin, tu m’as finalement délivré fillette !! Buvons à mon retour sur la terre des vivants et à notre but commun, Associée ! La chasse au trésor n’attend pas !!! Yaaaarrg...

8 commentaires:

Stephan a dit…

Sympa !
Les illus aussi, mais pour la prochaine étape, essaie de passer la couleur
avec de l'aquarelle, comme ton header) je t'enverrai un ou deux exemples.

Sinon ça ravive mon idée d'écrire un roman graphique sur un pirate tristement célèbre : Captain Kidd (1645-1701) Un pirate de l'Océan Indien.
Le traitement serait très différent des autres histoires de pirates. En effet, Kidd est devenu pirate malgrè lui (d'un simple refus il se retrouve pourchassé) Tous ses actes de pirateries sont logiques mais involontaires,
il est obligé de faire le méchant devant ces hommes, mais une fois dans sa cabine, il s'effondre sur son lit comme une adolescente... (un peu comme le personnage de De Niro dans Stardust)

Sinon si tu ne l'as pas vu je te conseille de regarder le dernier volet des pirates des caraïbes ou mieux de lire "Sur des mers plus ignorées" de Tim Powers (On Stranger Tides - 1987). Ce bouquin est génial, et il est très sympa de la part de Disney de lui rendre hommage sur le dernier volet (car ils avaient pompé plein d'éléments qu'ils ont infusés dans les autres films)
Allez pour la peine je vais me le relire (au format ePub)
Bon vent

madam☆gaspar a dit…

Misaotra Steph! Effectivement j'aimerai bcp passer à l'aquarelle, je fais des tentatives et bientôt je l'espère nouveau billet aquarellisé :) Alors avec plaisir j’attends tes ref.
Et puis ravie que Denys le Phocéen te motive pour un roman graphique sur William Kidd, ça risque d'être très drôle présenté comme ça! Hâte de voir ça!!! On pourrait même les faire se croiser éhéhé
J'ai vu ts les pirates des caraïbes et surtout le jeu Monkey Island, fan fan fan!! grosse source d'inspiration même en terme de scénar car c'est vrai que c'est pas simple (voir assez balaise) de créer une histoire de pirates originale.
Bon vent à toi aussi :)

Anonyme a dit…

oh é du bateau Mam'gaspar! je trouve l'histoire de denis vraiment sympa, vous vous débrouillez pas si mal pour le scénario, à quand la suite??
Au passage moi aussi suis fan de monkey island et Guybrush ;)

Nan a dit…

haha trop bien!! ça m'a rapellé un bouquin que j'adorais quand j'étais petite, "un pirate dans la ville " de l'illustrateur Quentin Blake. J'avais été marqué par le mot "scorbut"!

domi bara a dit…

Enfin ! Des chats parmis les personnages !
S'agit-il des chats de HANS SILVESTER des Cyclades ?
Veloma

madam☆gaspar a dit…

la suite va être rocambolesque avec beaucoup de références à la révolution grecque contre les ottomans... avec bien sur la chasse au trésor de Denis comme toile de fond...

madam☆gaspar a dit…

ah oui? Je connaissais pas du tout cet auteur.
Quant au mot "scorbut", il vient du mot suédois "skörbjug" (ancien normand 'skyr-bjúr' : skyr = ‘lait caillé’ et bjúr = ‘œdème’). Dans leurs longues courses sur mer les anciens Normands emportaient souvent des provisions de lait caillé ; la consommation de grandes quantités de celui-ci passait pour créer facilement des œdèmes. Le sens premier du mot était donc "œdème dû à la consommation de grandes quantités de lait caillé".

madam☆gaspar a dit…

ça pourrait ... J'adore son travail en tout cas.
Veloma